Pourquoi anticiper la vente de son entreprise

Start-up Conseil explique pourquoi l'anticipation est un facteur clé de réussite dans le vente d'une entreprise

Vendre son entreprise n’est pas une décision à prendre à la légère et doit être murement réfléchie. Pour cela, il est important d’anticiper les différentes étapes du processus de cession afin de ne pas être pris de cours et de pouvoir agir dans la sérénité. 

 

Comment anticiper la vente de votre entreprise

La vente d'une entreprise se décompose en 3 étapes :

La première étape intervient environ 18 à 24 mois avant la date de cession envisagée par le ou les actionnaires de l’entreprise. Cette étape représente un audit ou un diagnostic de l’entreprise, c’est-à-dire une analyse juridique, fiscale, comptable et financière, afin d’identifier d’éventuels dysfonctionnements et d’y apporter les corrections nécessaires. Cette étape est également l’occasion d’analyser l’entreprise d’un point de vue global et de faire un état des lieux des ressources dont dispose l’entreprise, c’est-à-dire, l’outil de production (locaux, machines, outils), les ressources humaines (équipe managériale, compétence des équipes, recrutement) ou encore les ressources financières (investissement, financement, rentabilité). Cette première partie a pour objectif d’identifier les forces et les faiblesses de l’entreprise afin d’apporter les corrections qui permettront d’optimiser son organisation et ses performances.

 

La deuxième étape intervient environ 12 mois avant la date de cession envisagée par le ou les actionnaires et consiste à valoriser l’entreprise. Cette étape est fondamentale et doit être réalisée par un professionnel maîtrisant les méthodes spécifiques de valorisation qui s’appuiera sur des données tangibles et objectives pour calculer la valeur de l’entreprise. Parmi les trois grandes familles de méthodes de valorisation d’une entreprise on compte les méthodes patrimoniales qui soustraient la valeur des dettes à la valeur des actifs de l’entreprise, les méthodes comparatives qui calculent la valeur de l’entreprise en la comparant à la valeur d’entreprises similaires et les méthodes de rendement qui fondent la valeur de l’entreprise sur ses performances futures. Faire intervenir un professionnel et utiliser une méthode spécifique de valorisation permet de présenter l’entreprise à son juste prix et d’éviter toute contestation de la part des repreneurs potentiels. 

 

La troisième et dernière étape intervient environ 6 mois avant la date de cession envisagée par le ou les actionnaires et consiste à rendre public la vente de l’entreprise. Ce délai s’explique par le fait que l’on trouve très rarement un repreneur du jour au lendemain et qu’il faut en général 3 à 6 mois pour en trouver un voire plus dans certains secteurs d’activité ou dans certaines régions. La vente de l’entreprise peut être rendue publique via des sites spécialisés comme celui de la Banque Publique d’Investissement, via le bouche-à-oreille en parlant de la vente à vos sous-traitants, vos fournisseurs et éventuellement vos concurrents. Néanmoins, il apparaît plus judicieux de faire appel à un professionnel de la cession d’entreprise qui saura mettre son réseau au sein du monde des affaires à votre service ou encore sélectionner des repreneurs potentiels parmi une liste d’entreprises et d’investisseurs préalablement validée avec vous. De plus, un expert de la cession d’entreprise pourra vous accompagner durant les phases de négociation, de sélection du repreneur et de conclusion de la vente, aspect non négligeable tant les pièges à éviter sont nombreux au cours de cette troisième étape du processus de vente.

 

Pour toute demande de renseignement complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter, l’équipe Start-up Conseil vous accompagne dans la vente de votre entreprise.

le 16 novembre 2020