Les méthodes de valorisation

Start-up Conseil explique comment estimer la valeur d'une entreprise

La valorisation est une étape fondamentale du processus de cession d'une entreprise car la présenter à son juste prix permet d’optimiser le produit de la vente sans faire fuir tout ou partie des candidats à la reprise en raison d’un prix trop élevé. Faire évaluer son entreprise par un professionnel expérimenté permet d’obtenir une estimation fondée sur des techniques spécifiques de valorisation et surtout d’avoir un point de vue objectif qui ne sera pas remis en question par les repreneurs potentiels. Cette étape requiert d’être anticipée afin de pas agir sous la pression et de ne pas risquer de commettre une erreur due à la précipitation. Ainsi, il est recommandé de valoriser ou de faire valoriser votre entreprise environ un an avant la date de cession envisagée car vendre une entreprise peut prendre du temps d’où le besoin fondamental d’anticiper chacune des étapes de la vente.

 

Valoriser une entreprise consiste à estimer la valeur de l’actif et du passif de l’entreprise. L’actif représente les moyens détenus par l’entreprise pour exercer son activité, c’est-à-dire les locaux, les machines, les outils, les stocks, les marques, les brevets ou encore la clientèle et la notoriété. Le passif représente les ressources dont dispose l’entreprise pour exercer son activité, c’est-à-dire les fonds propres, les comptes courants d’associés, les emprunts ou les dettes fournisseurs. Néanmoins, il est important de ne pas raisonner uniquement en terme de stocks mais également en terme de flux. En effet, les repreneurs potentiels sont davantage intéressés par le futur de l’entreprise que par son passé. Ainsi, il est important de projeter l’entreprise sur les 5 prochaines années d’exploitation et d’analyser les flux que sera capable de générer l’entreprise sur cette période pour lui attribuer une valeur. Ceci s’explique par le fait que la valeur de l’entreprise ne sera pas la même si elle est en plein développement ou au contraire en pleine régression.

 

Les méthodes de valorisation d’entreprise

1. Les méthodes patrimoniales

Les méthodes patrimoniales consistent à valoriser indépendamment l’actif et le passif de l’entreprise et de soustraire la valeur du passif à la valeur de l’actif afin d’obtenir la valeur de l’entreprise. Néanmoins, ces méthodes sont dites « statiques » et attribuent à l’entreprise une valeur à l’instant T sans prendre en compte ses perspectives de développement. Ainsi, ces méthodes sont conseillées en cas de liquidation mais sont en revanche déconseillée en cas de vente à un repreneur qui maintiendra l’activité dans les prochaines années et qui exigera la prise en compte de l’évolution des performances dans le calcul de la valeur de l’entreprise.

 

2. Les méthodes comparatives

Les méthodes comparatives consistent à comparer les performances de l’entreprise (chiffres d’affaires, résultat, …) aux performances d’entreprises comparables (taille, secteur) dont la valeur est connue. Néanmoins, ces méthodes sont adaptées aux entreprises cotées en bourse dont la valeur est connue mais ne fonctionnent pas pour les TPE et les PME dont les valorisations ne sont pas rendues publiques.

 

3. Les méthodes de rendement

Les méthodes de rendement consistent à faire des prévisions à 3 ou 5 ans des performances de l’entreprise et de calculer leur valeur à la date d’aujourd’hui grâce à une formule d’actualisation des flux. Ces méthodes sont recommandées en cas de vente à un repreneur car elles prennent en compte les performances futures de l’entreprise. En revanche, il est fondamental que les prévisions soient fondées sur des données tangibles et objectives (Insee, étude de marché, …) afin de ne pas être contestées.

 

Il n’existe pas de formule magique pour calculer la valeur d’une entreprise mais si vous avez des questions n’hésitez pas à nous contacter, l’équipe Start-up Conseil vous accompagne dans la cession de votre entreprise.

 

le 13 janvier 2021