Comment définir son mix marketing ?

Vous souhaitez définir le marketing mix pour une optimisation de la stratégie de votre entreprise | Startup Conseil

Le mix marketing représente la stratégie que vous allez mettre en place concernant vos produits ou vos services, leurs prix, leurs modes de distribution et votre communication.

 

1. La politique produit (ou service)

L’objectif de cette première partie est de définir quel est le produit ou le service que vous souhaitez vendre et d’identifier quels sont les besoins liés à sa mise sur le marché. Cette étape s’avère cruciale car si ce produit ou ce service ne répond à aucun besoin alors aucun client ne répondra à l’appel et l’entreprise se dirigera vers la faillite. Il est important d’analyser l’offre de vos concurrents afin de pouvoir identifier ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas auprès de leur clientèle et de trouver une potentielle faille dans leur stratégie.

 

2. La politique prix

L’objectif de cette deuxième partie est de déterminer à quel prix les clients seront prêts à acheter vos produits ou vos services. L’impact psychologique du prix sur le consommateur s’avère être très important. En effet, un prix trop bas par rapport à la concurrence renvoie l’image d’un produit de mauvaise qualité et inversement, un prix plus élevé renvoie l’image d’un produit de qualité supérieure (luxe) mais n’est plus en adéquation avec le budget des consommateurs. Le prix permet à l’entreprise de se positionner sur le marché mais est aussi utilisé par les clients pour différencier les produits. En conclusion, il est important de fixer le prix tout d’abord par rapport à votre coût de revient, ensuite par rapport à la clientèle ciblée et enfin par rapport aux concurrents évoluant sur le même segment de marché.

 

3. La politique de distribution

L’objectif de cette troisième partie est de déterminer comment vous allez distribuer vos produits ou vos services (online, offline, les deux). Dans un premier temps, vous devez étudier le comportement de votre clientèle cible afin d’adapter vos canaux de distribution à ses habitudes de consommation. Au début, privilégiez des canaux de distribution déjà existants qui ont l’avantage d’être déjà connus du grand public ce qui vous permettra de faciliter l’accès à votre offre et d’optimiser le volume de vos ventes durant les premiers mois d’exploitation. Ensuite, vous pourrez utiliser une partie des recettes de votre entreprise pour développer de nouveaux canaux de distribution.

 

4. La politique de communication

L’objectif de cette quatrième partie est de faire connaître vos produits et vos services auprès de la clientèle que vous ciblez. La communication doit refléter l’image que vous souhaitez donner à votre entreprise en diffusant un message clair et précis en évitant de donner de fausses informations qui pourront vous valoir des poursuites judiciaires. Pour cela, vous devez identifier là encore les habitudes de vos clients potentiels afin de choisir les bons supports de communication (online, offline, les deux) et surtout le bon timing pour faire paraître vos campagnes de publicité. Si votre clientèle cible est jeune et connectée vous devez privilégier les réseaux sociaux. En revanche, si votre clientèle est plus âgée vous devez alors privilégier les campagnes d’affichages ou bien la publicité dans les journaux.

 

Pour être efficace et entrer dans la tête des consommateur votre message doit être répété (13 fois minimum selon les études). Pour juger de l’efficacité de votre communication, n’oubliez pas de demander systématiques à vos nouveaux clients comment ils ont eu connaissance de l’existence de votre entreprise (bouche à oreilles, enseigne, réseaux sociaux, affichage, journaux, autre).

Selon les besoins de votre entreprise, charge à vous de favoriser un ou plusieurs de ces quatre points. Optimisation de votre stratégie commerciale, dans tous les cas, il vous faudra procéder méthodiquement et chronologiquement en plaçant les actions à mettre en place dans un calendrier afin d’avoir une vision à long terme et de pouvoir anticiper les ressources financières à mobiliser. 

le 28 mai 2020