Bien se préparer pour bien vendre son entreprise

Start-up Conseil explique comment préparer la vente d'une entreprise

La phase de préparation de la vente d’une entreprise est une étape fondamentale qui doit poser les bases de la cession et valoriser l’ensemble des atouts de la société. Pour vendre une entreprise dans les meilleures conditions, il est essentiel de rédiger un dossier de vente précis mais concis, établi à partir de données tangibles et objectives. Présenter un dossier solide et sans faille permet d’accélérer le processus de vente en attirant davantage de repreneurs potentiels et en répondant à bon nombre de leurs questions.

 

Rédiger un dossier de cession

Pour bien vendre une entreprise il est important de présenter une dossier complet et précis structuré en 3 parties.

La première partie du dossier de vente consiste à présenter l’entreprise et ses parties prenantes. Tout d’abord, il est essentiel de présenter la structure et l’organisation de l’entreprise, c’est-à-dire la forme juridique (SAS, SASU, SARL, EURL, …), les actionnaires (pourcentage du capital détenu par chacun d’eux), les employés (formation, expériences, savoir-faire), les actifs détenus (matériels, machines, locaux, …) et le modèle économique (comment l’entreprise génère-t-elle de la valeur). Ensuite, il est important de présenter les produits ou les services proposés par l’entreprise et de justifier le positionnement stratégique au travers des choix faits en termes de prix, de communication et de distribution. Enfin, il reste à présenter les partenaires de l’entreprise, c’est-à-dire, les fournisseurs (préciser les accords signés avec eux), les sous-traitants (préciser les conditions négociées avec eux), les banques, les assurances ou encore les apporteurs d’affaires.

 

La deuxième partie du dossier consiste à présenter l’entreprise dans son environnement. En effet, une entreprise fait partie d’un écosystème sans qui elle ne pourrait pas exister. Ainsi, il convient de présenter les caractéristiques du marché sur lequel évolue l’entreprise, c’est-à-dire sa taille (en nombre de clients et en chiffre d’affaires) et sa tendance (progression, déclin, stagnation). Ensuite, il convient de présenter les caractéristiques de l’offre et de la demande, c’est-à-dire d’une part qui sont les clients (particuliers, entreprises, collectivités, …) et comment consomment-ils (fréquence d’achat, volume d’achat) et d’autre part qui sont les concurrents et quel est leur positionnement sur le marché. Enfin, il convient de présenter l’environnement dans lequel évolue l’entreprise, en prenant en compte l’environnement politique, l’environnement économique, l’environnement sociologique, l’environnement technologique, l’environnement écologique et l’environnement législatif.

 

La troisième et dernière partie du dossier présente l’ensemble des données financières telles que le chiffre d’affaires, la marge commerciale, la valeur ajoutée, l’excédent brut d’exploitation, le résultat d’exploitation, le résultat courant avant impôt, le résultat net, la capacité d’autofinancement, les emprunts en cours, les dettes fournisseurs, la valeur nette des immobilisations, la valeur moyenne des stocks, la valeur moyenne des créances clients et la valeur moyenne de la trésorerie. En plus des données financières historiques, il est important de procéder à des projections sur les cinq prochaines années d’exploitation en prenant appui sur une étude de marché et des données tangibles et objectives qui ne pourront pas être contestées par les repreneurs. Cela s’explique par le fait que les acquéreurs sont davantage intéressés par le futur de l’entreprise que par son passé. De plus, ces prévisions financières permettront de valoriser l’entreprise en utilisant la méthode des flux actualisés, méthode reconnue par l’ensemble de la profession.

 

N’hésitez pas à nous contacter, l’équipe Start-up Conseil vous accompagne dans la cession de votre entreprise.

le 8 septembre 2020